introduction au vieux japon

Publié le par benoit

    La vie reprend son cours. Saisis d'une nostalgie de l'époque où vanessa servait dans une vraie crêperie bretonne, nous invitons nos amis français et japonais d'utsunomiya à découvrir les galettes de sarrazin dans notre modeste T0bis. Ils s'en trouveront charmés, c'est une découverte pour certains.
    Après ce bref interlude culinaire nous mettons le cap sur la préfecture de saitama, au sud de la nôtre, invités à notre tour par un couple franco-japonais fort charmant qui nous avait été présenté. Ils habitent Oiyama, grosse ville satellite de tokyo avec son centre commercial suspendu à défaut de jardins de babylone et une activité electrique qui se pressent à mesure que l'on se rapproche de la métropole. Comme d'autres ils nous offrent l'hebergement dans une pièce wa-shitsu ou japonaise traditionnelle composée de la surface de tatamis de rigeur et de futons rangés dans l'armoire, illustration parfaite de la tentative de préserver la tradition à même le logement moderne. il suffit de faire coulisser les panneaux pour la découvrir. Julien et satoko nous accompagnent jusquà kawagoe, ville voisine attraction de la préfecture pour avoir conservé une partie de son quartier traditionnel, entendons par là de belles maisons en bois abritant le plus souvent mais pas seulement des commerces; sans tomber heureusement dans le piège à touristes. C'est une petite survivance d'un passé jusqu'alors souvent immaginé seulement qui s'est offerte à nous. Une bonne introduction avant le voyage prochain avec mes parents à Kyoto.

Publié dans kaniga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article