la ville de Botchan

Publié le par benoit

    Je tiens à préciser : compte-tenu de notre retour très proche, nous mettons un peu rapidement les derniers articles de nos derniers voyages au Japon, et la liste est longue...ce qui explique la petite taille et le ton plus léger.
    Revenons à Shikoku et notre dernière étape avant de rejoindre l'île de Honshu : matsuyama. "Mais ils l'ont déja fait ça non ?" A ne pas confondre avec matsushima, j'en entend un qui s'est trompé...matsuyama est la plus grande ville de l'île, à peu près comme utsunomiya, c'est dire...mais elle nous a paru tout de suite très agréable à vivre, pratiquement dès qu'on avait franchi le pallier de la gare. C'est une ville portuaire, mais un relief très valloné et la proximité des montagnes enrichissent son paysage. Son château, accessible par un drôle de télésiège, mérite la visite, comme on dit en lonelyplanetien. On s'y ballade en tram. Il s'y trouve le plus vieux établissement de onsen, le dôgô onsen, qui a inspiré celui du " voyage de chihiro "...c'est une ville d'art, puisque le fameux Natsume Sôseki y élit domicile et donna même à la ville le cadre de son célèbre roman, "botchan". Seul point noir : elle abrite une dangereuse conspiration de ramen shops dont le diabloique projet est d'anéantir les estomacs des badeauds qui tombent dans leurs filets à coup de ramen saturés en graisses encore plus saturées.
    Si on fait abstraction du dernier point, matsuyama est une de ces villes qui vous donnent envie de vous y arrêter quelques temps, c'est assez rare pour le dire. De surcroît, du port vous pouvez, comme nous le fîmes, accéder à de nombreuses îles qui donnent un avant-goût de vacances de rêve. Que demander de plus? un dernier bain dans ce beau dogo onsen que je fusse le seul à aimer, parce qu'il rappelle ses cousins de budapest, tant dans l'ambiance que la déco de ses fontaines à visage de démon fortement pourvu d'attributs mâles. Il faut bien ça quand on voyage avec de féroces représentantes du sexe opposé!

Publié dans kaniga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article