du syncrétisme jusqu'au bout des orteils

Publié le par benoit

    Voilà un petit post pour un sujet intéréssant au Japon et dont les manifestations étonnent tout voyageur. Tout le monde le sait, le japon est un pays accueillant des cultures fort différentes à l'origine. C'est peut-être aussi le seul pays qui a connu un tel bouleversement dans son paysage en "introduisant" ou " assimilant ", on ne sait pas trop quel mot utiliser, une culture bien différente dans son ensemble en temps remarquablement court lors de cette fameuse ère meiji, après des siècles d'isolement ( relatif ).
    Ce qui a amené certains à ressortir le terme de syncrétisme pour décrire certaines particularités du Japon. Il ne s'agit pas d'une débilité collective, ni même d'une référence à l'idéologie crétine sacrée qui semble parfois prise au pied de la lettre par certaines personnalités d'institutions religieuses.
    Allez, par exemple, quelque chose que tout les touristes voient dans la rue et qui n'est marqué sur aucun guide ( bizarre! ): la démarche des japonaises.
    Bon, d'abord, beaucoup ont les jambes vraiment arquées, à la limite de ce qui semblerait en france une déformation. Rachitisme ? génétique ? passion frénétique et populaire pour l'équitation ? conséquence de l'attitude décrite ci-dessous ? nul ne sait vraiment. mais ce n'est pas trop le sujet.
    Ce qui frappe aussi, ce sont les chaussures. Beaucoup de jeunes femmes, jeunes filles, et parfois femmes mûres portent des talons, jusque là ça va. Mais il y a deux détails. Un, certaines marchent en traînant des pieds ostensiblement ( en talons toujours ). Ca fait un certain bruit. Deux, souvent, les chaussures sont trop grandes et ce d'au moins une pointure. Nous avons, avec vanessa, conduit une enquête très sérieuse, rétrospective, pas en aveugle, en faisant passer des hétéro-questions, sur un échantillon sain témoin pas complètement représentatif. Nous avons collecté les réponses proposées, très variées, et aboutit aux conclusions suivantes (interprétées par nous cela va de soi) :
    - sur les grandes chaussures à talons : côté pragmatique, s'enlèvent facilement dans un pays où on n'arrête pas de se déchausser. Côté image, identification à la femme occidentale, grande et élégante, à condition que le symbole en est d'avoir de grands pieds. Psychanalyse du dimanche : substitut phallique pour revendication dans une société réputée (à tort ?) machiste.
    - sur la démarche trainante : Cause ou conséquence, essayez de marcher avec de trop grandes chaussures. On verra si vous ne trainez pas des pieds. Complexe d'infériorité : "bah nous autres japonaises ne sommes pas aussi élégantes que les françaises ( par exemple ), on ne sait pas marcher avec des talons." Influence de la culture traditionnelle : au moins dans la cérémonie du thé, la démarche n'échappe pas aux codes. Cette dernière doit être un glissement sur le tatamis, plutôt que soulever la plante du pied. Si cette démarche apprise tôt s'applique à des domaines de la vie quotidienne, elle peut influencer par apprentissage tenace la déambulation dans les rues modernes de tokyo.
    Voilà. la morale est bien sûr qu'il n'y a pas de meilleure façon de marcher. surtout si vous pouvez vous acheter des talons toutes les semaines.

Publié dans kaniga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jb 28/05/2007 12:47

Ca y'est mon Binou, tu te mets à porter des talons hauts aussi ? ^^

benoit 31/05/2007 03:27

pourquoi toi aussi tu en es ?