des sommets

Publié le par benoit

    Un week-end comme d'autres dans notre département. Un nouveau marathon a eu lieu près d'utsunomiya, nous y serons encore, mais comme spectateurs seulement ( nous ne supportons pas la foule ). Les deux vedettes du jour ont réussi leur pari de finir leurs courses de 10 et 20 km dans les temps, ils seront chaudement félicités. Plus tard nous dinerons avec enchan, externe de jichi et president du club de musique de l'université, qui serait " un vrai japonais " dans le sens qu'il n'a pas encore été perverti par une expérience à l'étranger, ni n'a d'amis étrangers, bref...nous l'embarassons avec nos questions étranges. Amusant de voir à quel point il peut confirmer dans son expérience certaines particularités dont la compréhension profonde nous est hermétique. Pendant ce temps-là, vanessa excelle dans l'art du kimono...et pousse le professionalisme jusqu'à  se procurer seule ses éléments, les accorder pour enfin s'habiller et les ajuster comme une vraie japonaise. bravo l'artiste !
    Après toutes ces émotions, rien ne vaut par beau temps une petite escapade nature. L'avantage d'habiter dans le " country side " c'est qu'elle est juste à côté. cette fois nous retournons au lac chuzenji, comblant la frustration de l'avoir vu masqué par un épais brouillard la fois précédente. Et l'excursion n'aurait pas été un succès si l'on n'avait pas fait une ballade sur le lac même dans un de ces beaux pédalos en forme de canard, un bon concept. Endormi, le mont nantai, fuji de la région bienveillait sur son enfant aux flots calmes et apaisants.
     Enchan nous accompagnera avec son ex petite amie faire un tour au nouveau building manurochi à tokyo, inauguré en grande pompe et matraquage publicitaire, pour une offre essentiellement commerciale et des restaurants pris d'assaut. Puis petit tour à otemachi, les champs élysées nippones. Le soir, j'assisterai à une série de concerts rock/ska/hip-hop avec lui dans une petite salle de shibuya. Pas la même ambiance qu'à l'université ! une pensée pour la jeune fan japponaise prise dans un flot de ses congénères qui s'entrechoquent et slamment régulièrement...et toujours les discours. Un très bon moment et le sentiment encore plus renforcé que ce monde là est très jeune, du public aux artistes qui mettent les hanson et les jackson au placard. En effet, comme enchan me le repète souvent, après ce n'est plus possible ( après le diplôme ), c'est maintenant ! ainsi irait une partie de la jeunesse japonaise, complètement fébrile, soudée dans des groupes très actifs ( témoin la douleur ressentie suite à un smatch reçu en pleine figure ) et très résignés.

Publié dans kaniga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

david 17/05/2007 13:44

Allez une fois n'est pas coutume petit commentaire non pas parce je me suis reconnu dans la date de ton tee-shirt, ni pour te dire que t'as les ch'veu qui poussent, mais comme tu parles de ziq pour te dire que tes zikos complètement fébriles de toulouse, soudés dans un groupe pas très actif mais pas résigné du tout vont enfin sortir un peu de l'ombre: revue du 31 et 1er et vrai bout d'concert avec un sax et un piano le 6 juillet. YES m'sieu !!! Biz à vous 2. @+ David

benoit 31/05/2007 03:31

ah je veux être là pour entendre et voir ça !